UA-32125133-3

Actualités,Voyage

“Ride4thecause” : un week-end carritatif en stand-up paddle

24 août , 2016  

Ride4thecause

“Ride4thecause” : un week-end caritatif en stand-up paddle

 

“Ride4thecause”, c’est une association de bénévoles prêts à récolter des fonds afin de financer des actions locales ou internationales. A l’occasion de l’événement du même nom, qui se déroulera les 27 et 28 août, le journal Femina.ch a décidé de vous en dire plus sur ce week-end caritatif.

 

C’est quoi ?

Avant de s’appeler “Ride4thecause”, une ONG “Waves for development” avait créée “l’International Surfing Day”. Cet événement ne cessant d’évoluer, il est renommé en 2011 par le nom “Ride4thecause”. L’ensemble des bénéfices est reversé à “Waves” et à la fondation Summit. Puis, en 2014, ils décidèrent de créer une association indépendante qui reverse toujours les fonds au même bénéficiaires.

 

Pourquoi ?

L’organisation “Waves for development” a pour but de permettre à 300 jeunes Péruviens d’apprendre l’anglais et les enjeux environnementaux. Une fois ces études terminées, cette ONG propose un programme d’entreprenariat social. L’idée est alors que ces jeunes deviennent des indépendants dans le tourisme. Cette année, l’ONG souhaite créer une infrastructure permettant de réunir ces projets éducatifs dans un seul endroit. C’est pourquoi des évenements, tel que “Ride4thecause”, sont organisés.

 

Summit est une fondation qui se sent concerné par les problèmes environnementaux que cause l’homme dans les lieux à forte concentration. Grâce à ses actions, elles souhaitent sensibiliser la population aux problèmes énergétiques et leur donner des solutions concrètes.

Cette année, sa principale action réside en un grand ramassage de déchets en altitude afin de sensibiliser les stations de ski aux problèmes d’environnement en altitude.

 

L’événement

Vous pourrez retrouver l’événement sur la plage du Pierrier à Clarens, le Samedi 27 et dimanche 28 août. L’entrée est gratuite. Vous pourrez profiter de musique en live, de concert gratuit et bien sûre de stand-up paddle. Vous aurez la possibilité de vous restaurer grâce à des cuisines venues d’ailleurs et des cocktails. Des stands de yoga, de tai-chi et de slackline seront à l’événement. Vos enfants seront ravis de découvrir des activités diverses tels qu’un stand de maquillage ou un château gonflable et pourront même être pris en charge par une garderie sur place appelé “Kid’s corner”.

Si vous êtes tenté par le stand-up paddle, tout le matériel est mis à disposition. Pour plus d’informations sur les inscriptions, n’hésitez pas à consulter le site officiel de “Ride4thecause”.

Actualités

Un Vaudois aux Championnats du monde : Un sport qui me plait !

8 juil , 2015  

teaserbreit

Hakim Dridah, jeune Vaudois de 20 ans s’exerce chaque jour une heure sur « son » Lac Léman. Pour s’entraîner surtout. Car si le Paddle est pour beaucoup une escapade, une ballade, une façon de sortir prendre du bon temps sur le lac, il est pour certain un véritable sport qui demande entraînement et rigueur. C’est le cas pour Hakim.

Ce futur universitaire Lausannois en science du sport pratique le Paddle depuis quelques années après avoir pratiqué la planche à voile. Lors de sa première compétition, sans entraînement, il monte sur la première marche du podium. Depuis, il s’est pris au jeu. Depuis lors c’est Championnats Suisses ainsi que différentes courses relevées en Suisse et ailleurs dans le monde. Son objectif est clairement affiché pour cette année : Hakim vise le titre de champion suisse lors des prochains championnats suisses qui se dérouleront à Chevroux sur le Lac de Neuchâtel le 18 juillet prochain. Le rendez-vous est donc fixé ! Tous à Chevroux !

Le jeune prodige du Paddle se laisse même aller à espérer une entrée du Paddle aux Jeux Olympique. Chose apparemment pas impossible du tout ! Le paddle board fera en effet partie des Jeux Panaméricains et pourrait bien être intégré au JO lors des prochains Jeux Olympique de Tokyo en 2020. A 25 ans et avec plus d’expérience emmagasinée, Hakim Dridah pourrait bien s’y trouver !

Lorsqu’on lui pose la question du professionnalisme de son sport, Hakim reste toutefois lucide. « Pour l’heure c’est irréalisable. ». Hakim finance pour l’heure entièrement ses voyages pour les tournois auxquels il participe (Mexique dernièrement). Par contre les sponsors répondent apparemment de plus en plus présent. Avec la médiatisation grandissante et l’engouement populaire pour se sport, ils auraient bien tord. « J’étais le seul Suisse aux championnats du monde, mais dans toutes les compétitions européennes et nationales, il y a de plus en plus de monde sur l’eau. La concurrence augmente, c’est parfait pour mon sport ».

Le paddle est définitivement – pour ceux qui ne le penseraient pas encore – un sport en constante croissance. Au vu de tout ce que ça apport, difficile qu’il en soit autrement…